Kristen Stewart

La star de 25 ans s’est prêtée au jeu d’une interview sans détour avec le magazine Nylon, dont elle fait la couverture. Pas d’attachée de presse, mais une Kristen Stewart brute et sans fard pour un entretien original. L’actrice avait en effet décidé elle-même du jour, de l’heure, du lieu (un café excentré d’Hollywood, à l’abri des regards), et qu’elle viendrait chercher la journaliste chez elle en voiture, avant de filer vers leur point de rendez-vous. Le ton était donné.

Au cours de l’entretien, K-Stew abordera tous les sujets. L’époque Twilight, son rapport aux médias et au public, son actualité, entre Chanel et le film American Ultra, mais également sa sexualité. Il faut préciser que l’entretien s’est déroulé quelques jours seulement après le buzz provoqué par le Daily Mirror, qui annonçait que la mère de Kristen avait officialisé la relation de sa fille avec Alicia Cargile. “Googlez-moi, je ne me cache pas”, assure malicieusement Kristen Stewart lorsqu’on lui demande si elle communiquera tôt ou tard sur le sujet.

À en croire les propos rapportés par Nylon, il semblerait bien que Kristen ait encore fait planer le doute autour de sa sexualité, si tant est qu’il soit nécessaire de la préciser selon l’intéressé. “Si vous avez besoin de vous définir, faites-le, assure la belle. Mais je suis une actrice. Je vis avec une foutue ambiguïté dans cette vie et j’adore ça. Ça ne serait pas sincère de ma part de dire, ‘hey, je fais mon coming out’. Non, je fais mon travail, c’est tout […] Je suis juste une gamine qui fait des films.”

Lesbienne ou non, bisexuelle ou non, amoureuse ou non, Kristen Stewart semble avoir sa propre opinion sur la question du genre et les désirs des médias de connaître l’orientation sexuelle des stars. “Je pense que dans trois ou quatre ans, il y aura beaucoup plus de gens qui considéreront qu’il n’est pas nécessaire de savoir s’ils sont gay ou hétéro. Ils feront ce qu’ils veulent et basta”, conclut la comédienne, ex-girlfriend de Robert Pattinson, son partenaire dans Twilight.

Du haut de son jeune âge, celle qui semble avoir désormais bien plus d’expérience et d’épaules pour résister à l’engouement médiatique prévient qu’elle ne bougera pas d’un iota. “C’est comme si j’étais le personnage d’une BD. On me prête une personnalité, que j’ai sans doute contribué à fabriquer. Les gens font en sorte de se faire de l’argent avec des gens comme moi. C’est une industrie qui fonctionne, donc pourquoi changer le personnage que les gens payent pour voir”, constate la star, pas plus rancunière que cela, elle qui semble avoir compris les rouages de l’industrie hollywoodienne, dont elle s’est d’ailleurs éloignée. “J’aimerais parfois n’être pas reconnaissable”, avoue tout de même l’actrice, libre et en même temps menottée à son statut de superstar.

Source: http://www.purepeople.com


Laissez un commentaire


×
I like you
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?

 
×
I like you
VOUS AVEZ PERDU VOTRE MOT DE PASSE?
×

Go up